La tragédie de L’Association – Acte I

10 février 2011 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • les choix qu’on opère, à l’oeuvre, ne sont pas le fruit d’un processus démocratique et c’est bien normal.
    Allons, allons, on parle d’édition ici. Même s’il y a des choix, même si l’on peut faire le plus bel objet possible, l’éditeur est sous la contrainte du marché pour fixer le format, le mode d’impression et de reliure car cela a un impact sur le prix, par exemple. Je concède que l’avis des commerciaux doit moins peser à l’Assoce que chez Média.
    Donc, il y a sollicitation du public, une forme de suffrage qui, dans le cas de Persepolis, bien éloigné des idéaux affichés de "l’autre bande dessinée", a pris la (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.