La tragédie de L’Association – Acte I

11 février 2011 par Cyrille JEAN
  • De toute façon il ne faut pas exagérer ! D’une part on est tous d’accord, je pense, pour admettre qu’une œuvre de bande-dessinée est personnelle (oublions un moment les difficultés de faire tenir dans la catégorie d’une unique subjectivité plusieurs acteurs -scénariste,dessinateur,encreur parfois ou encore coloriste - et aussi les œuvres sur commande encore que ...) et par conséquent elle résulte de motivation qui n’ont rien à voir avec quelque chose d’extérieur à cette personne ou à ce groupe et donc n’a rien à voir avec la démocratie. État et société civile sont deux choses distinctes, vous citiez Aristote, (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.