Galandon, le « droit-de-l’hommiste »

  • Découvert avec l’excellente « Envolée sauvage » primée à Angoulême qui racontait l’histoire d’un enfant juif caché pendant la Seconde Guerre mondiale, Laurent Galandon s’est fait une spécialité de ces récits qui racontent la vie de gens simples confrontés à un contexte sociétal qui les broie. Il récidive ces jours-ci avec un double album sur le génocide des Arméniens, et une série sur les enfants-bagnards au début du 20e siècle. Remarquable.
    On connaît ce néologisme, devenu une forme d’insulte, utilisé par (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD