Dimitri Kennes (Mad Fabrik) : « Le marché de la BD tient sur trois ou quatre groupes qui décident de son fonctionnement et de ses règles »

22 avril 2011
  • Il y a d’autres éditeurs. D’ailleurs il n’y en a jamais eu autant. Il y a un peu plus de 20 ans, nous, mon scenariste et moi-même, avons claqué la porte de notre éditeur après notre 1er album parce que, justement, nous avions l’impression qu’il se foutait un peu de notre gueule. 20ans après, nous sommes toujours là, la personne avec qui nous avions à faire, non.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.