Dimitri Kennes (Mad Fabrik) : « Le marché de la BD tient sur trois ou quatre groupes qui décident de son fonctionnement et de ses règles »

26 avril 2011 par SKF
  • Je pense surtout qu’il faut faire le distinguo entre les anciens, connaissant les ficelles, et les jeunes qui eux, vont souvent à l’abattoir et sont prêt à supporter
    des avances sur droits égales à zéro et des prix planches ridicules !
    C’est chantal montellier qui disait il y a veux déjà que les auteurs sont parqués sagement, et tenus en laisse par de maigres saucisses ! en laisse ! ;-)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.