Bimbos versus Chatons Tueurs - Par Thomas Mathieu - Manolosanctis

2 mai 2011 par Sergio SALMA
  • Oui, pour une partie des auteurs et une partie des éditeurs ça n’a pas l’ambition d’être un métier dans le sens où le revenu est correct et où l’avenir à court ou moyen terme est assuré. Mais mon propos est de montrer la diversité de situations. La précarité existe certainement plus qu’avant. Mais c’est forcé puisque là où il y avait 500 nouveautés il y en a 4000. Il y avait 300 auteurs, il y en a 1500 ou 2000. Il reste une grande partie de configurations où l’auteur est rémunéré. Ce n’est pas tout un métier qui a changé en une dizaine d’années mais une série d’accidents conjoncturels qui modèlent beaucoup (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD