Comment je me suis fait plaquer… – Collectif – Ed. Dupuis

4 juin 2011 par Oncle Francois
  • Cher monsieur Pasamonik, quand vous écrivez "Avant, un éditeur avait son identité graphique : Dupuis, c’était les gros nez humoristiques à quelques exceptions près ; Le Lombard était davantage versé dans le récit réaliste pour adolescents ; Dargaud était marqué plus adulte ; Glénat, c’était la Grande Histoire pimentée de scènes d’alcôves ; Casterman se la jouait « intello », promoteur d’un austère noir et blanc ; Delcourt et Soleil campaient dans le domaine de l’Heroïc Fantasy et de la SF.", vous nous ramez vers les années 80 où les choses étaient claires. Maintenant, les éditeurs sont face à un marché des plus (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.