Delcourt et Glénat se disputent l’héritage des Pieds Nickelés

5 juillet 2011
  • La version de Trap et Oiry a su conserver un graphisme plus proche du dessin de presse que de la bande dessinée franco-belge, ce qui était une des caractéristique faisant l’originalité de la série, que ce soit entre les mains de Pelos que de Forton. Celle de Philippe Riche (que je n’ai fait que feuilleter) m’a parut trop propre, même si le graphisme pourrait être séduisant dans un autre contexte.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.