Les éditions Paquet parient sur les sports-moteurs

17 juillet 2011 par Sergio Salma
  • Mais là où vous avez totalement raison, c’est que le genre (appelons-le aventure humoristique) est peu exploité . Alors que de très nombreux scénaristes disent avoir une grande admiration pour Goscinny, ils sont effectivement peu à oser affronter le format. On peut avancer deux raisons. La première est une question de technique. C’est mine de rien un exercice très difficile. Un Lucky Luke ça n’a l’air de rien mais quelle construction, quel rythme...La deuxième est liée justement à la presse. Car les éditeurs (ceux qui n’ont pas de revue déjà ) ont besoin de pré-publication( ou d’une post-publication (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD