JACQUES TERPANT : La Bande Dessinée dans l’impasse franco-belge

29 juillet 2011 par LC
  • Voilà qui est gravement pessimiste, voire dépressif, mais tant que les journaux et les albums se vendent(et c’est le cas), l’argent est là, il existe et doit payer le travail de création, donc les auteurs. Il suffit de ne pas accepter des conditions qui ne permettent pas de vivre pendant le travail de création (et faire un album ça demande beaucoup de travail...).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD