Le Lombard se convertit au manga

26 août 2011 par P3X
  • Appeler manga un produit marketing américain sous prétexte qu’il est dessiné par une coréenne, penser que les grands yeux sont une marque de fabrique, ce n’est pas vraiment une conversion, plutôt une (re)négation.
    Le jour où un "produit éditorial" connoté manga et produit hors du Japon se vendra à plus de 20.000 exemplaires au Japon, alors les commentateurs pourront utiliser le mot "manga", mais il faudra encore quelques années pour que les codes manga, les vrais, soient décodés par les apprentis mangaka étrangers, sans préjudice.
    Princess Ai, prototype du "fashion manga, crée par Courtney Love, (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD