Nouvelle « Croisade » au Lombard

4 octobre 2011
  • autrement dit, la bande dessinée radote, mais avec un accent.
    Dans un autre article, on reproche aux auteurs influencés par la ’vieille’ nouvelle bande dessinée de ne pas avoir su tuer le père. Le même constat s’impose pour la bande dessinée mainstream. Sauf qu’en plus, elle s’est dotée d’un deuxième père de substitution...

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD