Les intégrales : splendeur et permanence de la bande dessinée classique

29 novembre 2011
  • Eh eh !
    Dans ce cas, pour rester logique, il faut aussi remplacer :
    Sans cette intégrale, cette série qui avait débuté en 2008 était vouée à l’oubli.
    Par un truc du genre :
    Sans cette réédition, ce one-shot de 2008 était voué à l’oubli.
    Oui, je sais, je suis penible, d’autant que c’est une bonne idee de remettre en avant ce tres bon album, je le repete.
    D’autant que Glenat avait deja republie un autre excellent Juncker, Malet, et cette fois-ci en le mettant de maniere abusive dans la collection "Les Integrales" ! Il s’agissait aussi d’un (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.