Angoulême 2012 (4/4) : De la bande dessinée considérée comme l’un des beaux-arts

15 décembre 2011 par Alex
  • Non, ni ludique ni artistique ne s’appliquent dans ce cas. On parle certainement d’une autre époque, d’une autre vision et d’une reconnaissance sociale inexistante, infantilisante des dessinateurs d’alors. Et cela fait mal de voir dans le cas de Jijé -qui ne portait pas une grande estime au genre dans lequel il oeuvrait- de s’adonner à ces fadaises de peintre du Dimanche avec conviction. De même pour Hergé, appliqué et frileux.
    Il est étrange et humainement dramatique de constater que ces artistes n’ont jamais eu conscience de leur plein talent (pour mémoire, le Hergé complètement paralysé devant les (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD