Lemon Jefferson : l’esthétique acidulée de Simon Roussin

18 décembre 2011 par Jean-Jacques Rouger
  • C’est drôle cette capacité à la mauvaise foi !
    Est-ce donc là tout ce que vous avez retenu de l’article de Manuel Roy ? Il tente de vous expliquer exactement le contraire de ce que vous balancez en quatre lignes assassines !
    Allez Geoffrey, prenez une grande respiration, relisez tranquillement cet article (et au besoin le message posté un peu plus bas par Fred Boot), et alors la démarche artistique de Simon Roussin vous apparaîtra peut-être "un peu moins confusément".
    J’ai bien dit "peut-être" ! (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.