Lemon Jefferson : l’esthétique acidulée de Simon Roussin

18 décembre 2011 par Ralph Meyer
  • Mr Roy,
    Votre article est intéressant et, personnellement, j’adhère à votre thèse qui veut que l’important dans une bande dessinée est finalement l’adéquation entre la forme graphique et le ton du récit.
    Malheureusement, votre phrase de conclusion est navrante.
    Pourquoi ce "vive toutes les BD qui osent abandonner le dessin de performance pour explorer les possibilités infinies d’un moyen de communication !" ?
    Pourquoi cette horrible expression "dessin de performance" qui induit un certain mépris pour une forme plus conventionnelle ?
    N’aurait-il pas mieux valu conclure par un "vive la merveilleuse (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.