Gringos Locos : Les héritiers bloquent la sortie

14 janvier 2012 par Cdec
  • Jijé, Morris et Franquin auraient ri à la lecture de cet album. C’est joyeux. Le trait aussi. C’est drôle. Les protagonistes sont des personnes qui se prenaient bien moins au sérieux que leurs héritiers et qui avaient bien plus de talent. J’ai réellement découvert Jijé à travers Gringos Locos. J’ai toujours eu du mal avec son trait, mais j’ai pu mettre un visage dessus et je le trouve formidable. Je tire mon chapeau à Yann et Schwartz. Et c’est un plaisir de voir Franquin s’agiter avec son corps dégingandé et Morris avec son fameux noeud papillon. Je ne vois pas en quoi cette histoire porte atteinte aux (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.