Le Marché du manga en France vit-il son Pearl Harbor ?

2 juillet 2012 par Ash
  • Je ne crois pas que ce soit vraiment une bonne nouvelle. Les locomotives que sont les gros titres shônen permettent d’avoir la trésorerie suffisante pour tenter de sortir des titres risqués, seinen atypiques, ou premiers albums en franco-belge. Sans ce confort assuré par leurs titres les plus rentables, les éditeurs risquent fort de devenir beaucoup plus frileux, ne serait-ce qu’à cause du manque de liquidités qui veut dire qu’ils ne pourront pas forcément financer toutes les sorties qu’ils souhaiteraient.
    Je ne vois pas les éditeurs français se "recentrer" sur le franco-belge. Le manga est la seule (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.