Johanna Sebrien ("Crimes de papier") : " La mémoire collective a besoin de se réconcilier avec ses fantômes."

10 septembre 2012 par J. Sebrien
  • Bonjour Echo, j’aurais dû être plus précise car dans cette phrase, je parlais de la complicité de Vichy dans la déportation des juifs. Cette dernière a été niée en 1945 quand on voit par exemple que dans les commémorations officielles rendant hommage aux victimes de guerre, les victimes juives n’apparaissent nulle part...ce qui est une forme de négation. Tout à fait d’accord sur le fait que Vichy a été condamné après la guerre, sinon, il n’y aurait pas eu de comités d’épuration.
    En effet, bien d’autres haut-fonctionnaires auraient pu être condamnés...mais pas de chance pour Papon, une procédure avait été lancée (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD