De "Mon Camarade" à "Pif Gadget", l’histoire mouvementée des publications communistes pour la jeunesse

31 décembre 2012 par Pic
  • Roland Garel a bien raconté comment Chéret s’est fait déposséder de Rahan dès qu’il a osé ouvrir sa gueule, (au motif qu’il n’était rien, vu qu’il n’avait dessiné que ce qu’on lui avait dit de dessiner). Rahan qui fut alors confié un temps au pire des dessinateurs de Zembla, des studio espagnols.
    Procès puis Chéret a gagné ; mais un procès est toujours dur à mener.
    À lire aussi dans ANIMALERIES de Thierry Groosteen (Futuropolis époque Robial) comment un auteur avait été amené à dessiner un pitoyable "concurrent" au Marsupilami (qu’il ne connaissait pas !)
    à part ça j’ai adoré PIF en tant que lecteur et son (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.