Marché de la BD 2012 : les vraies raisons d’un marasme

3 janvier 2013
  • Un barrage de réponses fumantes de Didier Pasamonik ! Avec, comme souvent, pour mettre de l’huile sur le feu, des contre-arguments basés sur des exemples en trompe-l’oeil (l’arbre qui cache la forêt ! La forêt qui fourni le bois des planches et la pâte à papier pour alimenter le feu- roulant du marché ?!?...). L’exemple Van Hamme est archi-connu, j’attendais aussi l’exemple Trondheim (comme ça on a tout le spectre, du "Commercial jusqu’à Auteur"), mais ce sont bien les exceptions qui confirment la règle, celle de la pauvreté longue durée des auteurs (d’où l’obligation, longue durée, d’une autre activité (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.