Patrick Pinchart : "Le financement participatif n’est pas réservé à des débutants ou à des albums impubliables"

26 janvier 2013 par Erik A.
  • Ce n’est pas si simple. Et c’est logique de vouloir jouer en première division, sans attendre parfois plus d’un an que son projet soit financé comme c’est le cas en crowdfunding.
    Dans la crise que traverse la BD, on assiste à une régression des acquits qu’aucune profession n’accepterait sans descendre pleurer dans la rue. La paupérisation du métier est de plus en plus palpable et à part quelques têtes d’affiche qui s’en sortent, la majorité des auteurs (et je parle pas des plus jeunes à qui on propose des conditions indignes) est dans une situation de plus en plus compliquée. Des tas d’auteurs confirmés (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD