Angoulême 2013 - Aurélie Filippetti (Ministre de la Culture) : "L’essentiel est que la diversité du marché éditorial de la BD soit conservée."

6 février 2013
  • C’est inacceptable de la part d’une ministre de faire le même type de confusion publiquement.
    Ca prouve seulement qu’elle a jamais cherché à approfondir la question et réagit
    comme n’importe quel organe de presse débile qui voit en cette surproduction un signe de bonne santé du métier. Mais si on peut accepter ça - et encore - d’un journaleux pas réveillé, de la part d’une ministre de la culture c’est un signe d’ignorance énorme.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.