Jacques a dit – Par F. Grolleau & T. Bedouet – Sarbacane

31 mai 2013 par Morgan Di Salvia
  • Quand de vieux marins décident de voler un navire musée en plein cœur du Port de Nantes, il faut s’attendre à ce qu’ils aient de bonnes motivations. C’est le cas des héros désoeuvrés de « Jacques a dit » qui ont l’amour et une certaine idée du romantisme maritime comme étendards.
    Les vieux loups de mer sont fatigués. Trente ans après leurs glorieuses traversées, ils ont le spleen du large. Jacques, l’un d’eux, vient d’apprendre qu’un crabe lui court le long de la colonne vertébrale. Déconfit du sort du Port (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.