Jean-Pierre Dionnet : "Il n’y aura plus jamais de Paul Gillon !"

1er juillet 2013 par jean-paul
  • Mais, franchement, que de justesse dans ces remarques. Je n’ai jamais pu voir le travail de Gillon comme autre chose que des planches qui sentent tout ce qu’il y a comme froideur dans le roman photo. C’est dommage car les moyens étaient là, c’est un peu comme dans les yeux un peu morts que dessine Boucq. Juste mon point de vue.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD