JEAN-YVES DELITTE : Le Joli Conte du Redressement Judiciaire

2 septembre 2013 par Tarek
  • Ces propos sont lamentables !
    Qui est ce "on" ?
    Et non, les auteurs ne se plaignent pas : ils défendent leurs droits et leurs œuvres.
    Dans un pays libre, ils ont également le choix de ne pas vouloir se retrouver dans une autre maison d’édition sans que l’on leur demande leur avis... Ou alors rétablissons la maison d’édition unique, l’œuvre unique, le patron unique, le gouvernement unique... Un monde qui certainement vous plaira car personne n’aura le droit de dire ce qu’il pense et surtout de se plaindre.
    Et enfin, notre collègue exprime un point de vue partagé par beaucoup d’entre nous.
    Non (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD