Glénat rachète les actifs des éditions 12 bis mais pas Bourgeon

8 septembre 2013 par  ;-)
  • Je ne pense pas qu’il fasse ça pour la beauté du geste, où bien il faut être sacrement débile.
    Salaire ou pourcentage d’un ouvrage, ça reste une rétribution, un intérêt qui peut-être bien incompatible pour venir défendre ses petits camarades.
    De plus quand on a autant d’ouvrages dans le catalogue des éditeurs...

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.