Glénat rachète les actifs des éditions 12 bis mais pas Bourgeon

8 septembre 2013 par  ;-)
  • Un syndicat dont les acteurs dépendent d’une manière si rapprochée d’éditeurs qui leurs disent quelle politique éditoriale il faut appliquer, c’est pas un syndicat sérieux.
    Pour être crédible, il est nécessaire d’être indépendant.
    C’est un peu comme si un DRH avec un brassard CGT, se faisait le porte-voix de la centaine d’ouvriers à qui on demande d’aller bosser en pologne pour 150 euros/mois...
    C’est une caricature mais je trouve ça aussi grotesque.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.