Glénat rachète les actifs des éditions 12 bis mais pas Bourgeon

9 septembre 2013 par Jules Desmarets (le frère de Clémence)
  • Un syndicat dont les acteurs dépendent d’une manière si rapprochée d’éditeurs
    Quelle bonne idée ! Il faudrait un syndicat uniquement composé de chomeurs en rupture de ban qui n’aient aucun contact avec les éditeurs, aucun moyen de discuter ou de faire pression, bref un syndicat inutile, un rêve de patron ça !

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.