"Papier", une revue déterminée à (ne pas) "lâcher prise"

19 septembre 2013
  • Pratiquement 200 pages de vide !
    Même si l’histoire de Trondheim est rigolote, ça pourrait faire un bon gag en une planche.
    Le reste ne raconte pas grand chose (30 pages de Vivès pour raconter quoi au juste ?). Un peu comme le pire de la Bd sur le web.
    Seul regret, Grégory Panaccione fait de belles planches mais assez illisibles à cette taille.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.