Pauvre Teulé

11 décembre 2013
  • En quoi cette couv’ de roman serait invisible ? Le sentiment d’un regard qui vous fixe attire toujours l’attention, et les trois coulures de sang la retiennent. D’ailleurs l’éditeur Julliard est pas si différent de l’éditeur Delcourt : ils veulent tous des couvrantes attirantes. Mais ici, celle du roman le fait mieux. En plus on aura du mal à convaincre les gens que la bédé peut aussi publier une vraie littérature pour de vrais lecteurs quand on compare ces deux (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD