"L’Onde Septimus" prolonge "La Marque jaune"

24 décembre 2013 par sheymans
  • J’avoue que depuis la reprise des scénarios pour les nouvelles équipes les seul albums que je trouve vraiment réussi sont L’affaire Francis Blake et La Machination Voronov. Ces deux récits fonctionnent car il y a une vraie recherche de la dramaturgie : retournement de situation, nouvelles directions des personnages, bref une vraie construction. Quand au dernier album, L’Onde Septimus, c’est un récit sans construction avec un long premier acte, un deuxième acte mou et une fin vite fait mal fait. J’ai eu l’impression que Dufaux avançait sans trop savoir ou il allait. C’est dommage car je trouve la (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.