et oui : "Sans Cauvin, sans Rosinski, des maisons comme Dupuis ou le Lombard ne seraient pas où elles en sont aujourd’hui."

16 janvier 2014 par Jean-Paul Jennequin
  • Culotté, l’oncle François, de mettre en parallèle l’enseignement de la linogravure et celui de la sociologie. D’autant qu’il faudrait plutôt les opposer : enseigner la linogravure, dans les années 1950, dans une perspective d’emploi, c’était plutôt un archaïsme. Il me semble qu’il y a eu de tels archaïsmes dans pas mal de pays. Michel Rabagliati raconte dans "Paul en appartement" comment, à la fin des années 1970, il apprenait dans son école de graphisme des techniques qui n’avaient plus cours depuis des décennies. Quant aux langues orientales, l’école française des langues orientales (appelée couramment (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.