et oui : "Sans Cauvin, sans Rosinski, des maisons comme Dupuis ou le Lombard ne seraient pas où elles en sont aujourd’hui."

16 janvier 2014
  • mais le rédac-chef de l’époque ne trouvait pas son humour efficace
    Delporte était un très bon rédacteur en chef, il avait bien vu que Cauvin c’était pas Goscinny. Thierry Martens n’avait pas cette lucidité, il a fait plonger Spirou dans la médiocrité (et le réac avec Archie Cash et les maquettes d’avion nazi).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.