Un contrôle strict.

7 juillet 2004 par Nicolas Anspach
  • Contractuellement, l’éditeur de Bourgeon était tenu de demander l’accord des auteurs pour toute adaptation éditoriale (traductions et publications dans des langues étrangères) et l’exploitation de ses droits dérivés. "Cette clause n’a malheureusement pas été respectée par les éditeurs, explique Maître Erik Landon. Des adaptations coréennes des albums ont notamment été éditées sans l’aval de leurs créateurs".
    Le créateur des Passagers Du Vent a toujours eu une démarche atypique par rapport aux autres auteurs. (...)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.