Alex Varenne : "Quand on fait de la BD érotique, on renonce à tous les prix."

12 février 2014
  • Bah, on voit que l’érotisme est comme le porno
    La subjectification n’est qu’une facette de l’érotisme- très hétéro-normative d’ailleurs dans votre commentaire.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.