La Bibliothèque nationale de France dans les arcanes des Cités obscures

9 mai 2014 par Oncle Francois
  • Cela veut dire que les sages qui ont réussi et qui ont des enfants préfèrent organiser leur succession tranquillement, ce qui permet en même temps de préserver la qualité d’un patrimoine qui évitera d’être dispersé chez des collectionneurs fortunés, chez Christie’s ou artcurial. En Belgique comme en France, des mécanismes confiscatoires ont été élaborés pour prélever une lourde dime sur les gens qui ont réussi : impôt sur le revenu, sur les droits d’auteur, sur la valeur des planches qui n’étaient pas disposées à être vendues. Maintenant, si la BD continue d’avoir la cote chez les collectionneurs, de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD