Eisner Awards 2014 - La Grande Guerre, Rutu Modan et Paul Pope se distinguent

3 août 2014 par Sergio SALMA
  • C’est tellement absurde que les mots m’ont manqué. Mais si j’explique on va dire que c’est trop long. Tentons le médian. Un artiste est touché par un sujet, une époque , des faits. Il va donc s’y intéresser ; s’il a été personnellement touché ou sa famille ou encore des proches, ça va radicalement infléchir son angle d’attaque. Est-ce qu’il démarre son récit en étant ému, outré, scandalisé, attristé etc... Et à l’arrivée, récits longs ou même histoires drôles( il y a 1000 façons de traiter les sujets graves) on aura donc tout sauf un compte-rendu historique puisque ce sera conduit uniquement par l’émotion. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.