Jean-Claude Mézières : « Avec Valérian, on a le droit de tout raconter »

29 août 2014 par philippe capart
  • Merci pour cet entretien ! Concernant Lucas, les studios de cinéma se nourrissent de tous les médias contemporains et passés et Georges Lucas n’est pas au crayon des éléments graphiques de ses créations ! Donc il sera pas toujours au courant de la (grande) culture de ses collaborateurs. Et accepter officiellement un emprunt amènerait rapidement une myriades d’autres et détricoterait rapidement son empire.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.