"Moi, assassin", "Love in Vain"... Vertiges du noir

25 octobre 2014
  • oui mais surproduction ne veut pas dire pléthore d’ouvrages de qualité.Je m’en rends compte chaque fois que je vais jeter un coup d’oeil au rayon bd.
    En l’occurence, ces 2 bd intéressante, graphiquement,avec le travail du noir, du blanc, de l’ombre, des ambiances mais ce ne sont pas à mon avis des chefs d’oeuvre. Un chef d’oeuvre marque de son empreinte grahiquement et au niveau de la narration, ce qui a mon avis n’est pas le cas ici.
    Parler si vite de" chef d’oeuvre" qui est par définition une référence dans l’histoire (bd,littérature etc...) décribilise la création et ici, la bd, en l’occurence.
    En (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.