Jacques Van Melkebeke

17 décembre 2014
  • concernant l’amnésie "Jacques Van Melkebeke", il faut aussi y voir une forme de "honte". Rappelons que cet homme fut condamné pour collaboration avec l’occupant allemand, ce qui fait tache pour beaucoup.
    Car si Raymond Leblanc, ancien résistant, est inattaquable, il ne faut pas oublier que celui qui a fait entrer Jacques Van Melkebeke chez Tintin, le couvrant par la même occasion, fut Hergé, dont on ne peut plus que colporter la vision hagiographique approuvée par Moulinsart.
    Occulter la présence de Jacques Van Melkebeke, c’est éviter de revenir sur la question qui fâche : Hergé sous l’occupation. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.