Cédric Villani (« Les Rêveurs lunaires ») : « C’est vraiment l’humain qui est au centre du récit. »

26 avril 2015 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Et le message de notre ami Franck, ne serait-il pas un peu méprisant pour Cédric Villani ? Baudoin et Villani ont peut-être l’un et l’autre fait le job avec un plaisir réciproque et une entente parfaite. Ils semblent avoir, cela se sent dans cet entretien, l’estime que se portent deux grands esprits.
    Cette façon de jeter le doute sur un scénariste qui ne serait pas de la "corporation" me semble quelque peu déplacé. C’est ce qui me fait réagir. Je ne suis pas sûr que le mépris soit de notre côté...
    Ne fileriez-vous du mauvais coton, messieurs (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.