L’intégrale Spirou de Jijé : splendeurs et zones d’ombre

27 octobre 2015
  • C’est toujours le même problème : on peut se moquer des asiatiques, des arabes, des noirs, des femmes... On peut aussi en faire les méchants d’une histoire, sans être pour autant soupçonné d’être raciste ou misogyne : on ne fait qu’exercer sa liberté d’expression et de caricature.
    Mais il est interdit de caricaturer un juif ou d’en faire un méchant sous peine d’être immédiatement considéré comme antisémite.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD