Angoulême 2016 : Désormais la sélection officielle ne représente plus la bande dessinée francophone.

5 janvier 2016 par Guerlain
  • en même temps, le festival se veut international et il reflète l’internationalisation de l’édition.
    Reprocher au festival de ne pas soutenir les auteurs francophones, c’est un peu facile alors que dans le même temps, les éditeurs "délocalisent" la production en utilisant e plus en plus d’auteurs basés à l’étranger, moins chers (alors que le "poids" de l’auteur dans le coût du livre reste marginal)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.