Angoulême 2016 : Désormais la sélection officielle ne représente plus la bande dessinée francophone.

21 janvier 2016 par Pirlouit
  • La BD populaire, c’est la BD pas chère, celle que l’on achetait en kiosques ou à la gare et que l’on mettait dans son cartable ou sa poche pour la lire en vitesse avant de la refiler à un copain. Les séries éditées par Lug, Mon Journal, Sagédition, Arédit-Artima, et plus tard Elvifrance. Des récits complets de 100 à 200 pages noir et blanc, vendus 2 ou 3 francs pièce au début des années soixante-dix. Beaucoup de traductions de matériel italien, espagnol, anglais ou américain, mais un peu de création francobelge aussi. Mitton, Pleyers, Géron et bien d’autres y ont bossé. Un peu d’érotisme et de violence, (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.