Angoulême 2016 : Le Festival des couacs

8 janvier 2016 par JLF
  • Désolé de vous contredire, mais certains de ces noms sont ceux d’auteures au travail depuis les années 70. Avec dans le cas de Montellier, une très grosse et très combative bibliographie. Posy Simmonds a commencé en 77 dans le Guardian avec une saga - inconnue en France mais considérable au Royaume-Uni - intitulée The Webers, avant de donner les deux chefs d’œuvre du roman graphique que l’on sait. Linda Barry et Julie Doucet sont des figures majeures du post-underground nord-américain. Je ne sais pas pour Moto Hagio, mais aucune de ces femmes ne se trouve "en première partie de parcours", loin de là. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.