Les "Faux-Fauves" d’Angoulême 2016, malgré le "Mea Culpa" de son auteur suscitent colère et sarcasmes.

1er février 2016
  • Pas un mot non plus, dans la séquence nécrologique de 2015, des morts de Charlie. Même si le festival de janvier 2015 leur avait rendu hommage, il n’aurait pas été incongru de les compter dans les "disparitions" de l’année.
    Et que dire des potiches à perruque, à quelques jours seulement de la polémique sur le sexisme du festival ?
    Et ce paperboard ridicule, idée stupide s’il en est ?
    Etc.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.