Les "Faux-Fauves" d’Angoulême 2016, malgré le "Mea Culpa" de son auteur suscitent colère et sarcasmes.

2 février 2016
  • Au Goncourt, aux Césars, aux MTV Music Awards, aux Grammy, aux Oscars, quiconque oserait un canular pareil serait tout de suite cloué au pilori, et ça irait loin, vu les enjeux médiatiques et financiers !
    Et puis d’abord, est-ce que les organisateurs de telles cérémonies en conféraient la présentation à un amateur ? Certainement pas !
    L’humour ? La surprise ? Bien sûr que ça existe dans ces cérémonies, mais ça reste dans le cadre, quitte à manquer parfois de spontanéité. Mais au moins, on a des professionnels qui savent quelles limites ne pas dépasser, jusqu’où ils peuvent vraiment aller ! Des animateurs (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.