Arrêtons de déconner : tout n’est pas si pourri à Angoulême !

6 février 2016 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Entre la polémique suscitée par l’absence de femmes dans la liste des Grands Prix et une cérémonie de remise de prix ratée qui tourne au règlement de comptes, on a l’impression que le dernier Festival d’Angoulême a été un échec sur toute la ligne. C’est pourtant loin d’être le cas.
    Il serait peut-être temps de se calmer et ne pas se laisser aller au dénigrement systématique du Festival International de la BD qui constitue, qu’on le veuille ou non, une séquence d’exposition exceptionnelle de la bande dessinée (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.