Arrêtons de déconner : tout n’est pas si pourri à Angoulême !

6 février 2016 par Pirlouit
  • Oui, c’est un rêve, pour l’instant les dirigeants s’accrochent à leurs avantages et rémunérations, avec on ne sait quel soutien, car la presse (nationale et américaine) a exprimé son indignation devant cette mauvaise plaisanterie. Mais bon, le cumul de ces erreurs stratégiques permettront à d’autres festivals importants (Saint-Malo ou Blois par exemple, mais il y en a beaucoup d’autres)de relever le gant.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.